Chronique : Cyberland de Li-Cam

Consciemment ou non, Li-Cam fait de Cyberland un mythe fondateur. (…) Cyberland, en tant que corpus, investit des thèmes chers à l’anticipation de la plus belle époque et nous offre un grand roman de science-fiction, dont l’ambition et la technique rivalisent avec les textes fondateurs du genre, d’Asimov à Dick. En dépit d’une forme de candeur se dégageant du premier texte, Saïd in Cyberland, l’ouvrage possède un fond vertigineux et n’hésite pas à interroger le lecteur, sans jamais lui prendre la main. Je dirais donc ceci : bravo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest